1. Vous êtes ici :
  2. Accueil
  3. Les actualités
  4. La stratégie Achats en entreprise : De nouvelles priorités pour 2015

la stratégie achats en entreprise : les nouvelles priorités 2015

L’année 2015 sera placée sous le signe de la réduction des coûts pour les acheteurs dans les entreprises. On oublie les bonnes résolutions du "Made in France" et de la RSE.

 

1) La fonction "Achats" dans les entreprises

Aujourd’hui le métier d’acheteur pèse en moyenne 60 % du CA de l’entreprise. Une fonction stratégique de plus en plus reconnue et évidemment déterminante.
Par définition, la fonction Achats est chargée de procurer les matières premières et composants nécessaires à la production (source : http://www.economie.gouv.fr/facileco/fonction-achats).
Quelles fonctions :

  • Recherche & sélection des fournisseurs
  • Négociation des conditions d’achats avec les fournisseurs
  • Evaluation des fournisseurs
  • Reporting et Pilotage

 

2) Achats & Innovation

Aujourd’hui, et plus que toujours, les acheteurs doivent s’adapter et faire entrer l’innovation proposée par les marchés actuels. Dans un environnement déjà très compétitif, ils doivent revoir leur organisation pour favoriser la performance générale de l’entreprise. Ainsi, la position des achats au cœur de la co-innovation avec les fournisseurs est une formidable opportunité à saisir.
Ils ne sont cependant que très peu appuyés dans les démarches d’open innovation par les autres fonctions de l’entreprise.
Les clés pour innover :

 

3) De nouvelles priorités pour 2015

L’économie française vit une période difficile et de transition. Dans cette logique, les Directions Générales et Financières demandent à leurs acheteurs de maîtriser les coûts. La fonction est donc toujours sous pression.
Aujourd’hui, les acheteurs doivent s’adapter au marché : réduction des coûts, qualité & sécurité des approvisionnements, innovation… Ils doivent sans cesse faire preuve d’agilité pour réussir leurs missions.
Selon le 5e baromètre du cabinet de conseil en achats AgileBuyer avec le groupement achats et supply chain de HEC publié lundi 5 janvier, « la poursuite des objectifs de réduction des coûts et du nombre de fournisseurs sont primordiaux en 2015. »

 

Quelques priorités principales :

  • La réduction des coûts : un objectif toujours aussi fort

Dans ce contexte, le tryptique clé "acheter moins, acheter mieux, acheter moins cher" est de plus en plus difficile à respecter.

Objectif : réduction des coûts

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

 

Comme en 2014, 77% des acheteurs envisagent de réduire les coûts d’achat en 2015. La moitié réduira également le nombre de fournisseurs.

En 2015, les services Achats ont pour principal objectif de générer des économies et d’être l’instigateur de réduction des coûts (Source : AgileBuyer avec le groupement achats et supply chain de HEC). Les Directions Générales se tournent ainsi vers les Achats pour maîtriser leurs dépenses et garder la baisse des coûts comme priorité majeure.

 

Des approches différentes par secteurs d’activité :

Objectif premier : réduction des coûts

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

 

Les entreprises les plus touchées par la crise sont : la Métallurgie, le Textile, l'Imprimerie, les Médias ou encore les Télécommunications. Notons qu’en 2014, l’objectif de réduction des coûts était une priorité pour 91 % des services Achats du secteur des Télécommunications comme en 2015. Cette tendance à évolué de 10 points dans le secteur de la Métallurgie et de la Mécanique.
En revanche, cette maîtrise des coûts n’est pas prioritaire chez tous les professionnels ! Par exemple dans les secteurs de la Banque, Assurance, Hôtellerie, Restauration, Loisirs… Dans l’Hôtellerie, par exemple, les Clients recherchent toujours des prestations « Haut de gamme », les entreprises ne recherchant plus une diminution des coûts mais une augmentation de la valeur ajoutée.

  • L’Achat « Made in France » : Un intérêt toujours aussi faible

Objectif : acheter made in France

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

Selon l’étude réalisée, les achats « Made in France » ne se développent pas, sauf dans le secteur agroalimentaire. Seulement 14% des acheteurs achètent « Made in France » en 2015 contre 13% en 2014. En résumé, plus d’un quart des professionnels en Mécanique, Électronique et Textile renoncent aux achats en France en raison de prix non compétitifs.
Comme expliqué dans l’étude, la France présente 2 visages concernant les Achats : Le patriotisme de l’entreprise est faible, le patriotisme du consommateur est fort.
La démarche est différente selon les secteurs d’activité : le secteur de l’Ingénierie et R&D est en tête des secteurs attirés par le « Made in France ». L’Agroalimentaire est en forte amélioration puisque les objectifs sont passés de 4 % à 24 % !

Objectif : acheter made in France en 2015

 © http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

L’achat « Made in France » représente pourtant de nombreux avantages : Qualité, normes, flexibilité, proximité. 10 % des acheteurs en 2015 expliquent que les produits qu’ils recherchent ne sont pas disponibles en France contre 14 % en 2014.
Les règlementations françaises peuvent également pousser les Achats à penser qu’il est compliqué d’acheter en France. 

Des approches différentes par secteurs d’activité : 

Contraintes pour acheter made in France

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

  • Le secteur qui fait face à moins de contraintes est le secteur de la Mécanique-Métallurgie
  • Presque ¼ du secteur des Télécommunications renoncent aux achats en France pour des prix non compétitifs
  • Le secteur de l’Hôtellerie est l’un des plus impacté par les contraintes de localisation liées à la provenance des Achats
  • Grâce aux normes françaises et à la qualité des produits, l’Agroalimentaire est le secteur qui s’intéresse de plus en plus au « Made in France ». Ils n’ont que très peu de contraintes à acheter en France.

 

  •  Les achats en Pays à bas coût : une légère baisse de l’intérêt

En 2015, 58 % des acheteurs déclarent que les achats en Pays à bas coût ne sont pas un axe de travail.
29% des acheteurs souhaitent développer leurs achats dans les « Pays à bas coûts », c’est moins qu’en 2014 et une stratégie en baisse depuis 2013.
2% des acheteurs interrogés par cette étude annoncent vouloir diminuer la part de leurs achats dans les pays à bas coût. 


Quelles explications ?

  • Problèmes liés à la qualité, aux processus de fabrication et aux normes de sécurité
  • Fluctuation des taux de monnaie et des coûts de transport
  • Inflation des salaires dans les Pays à bas coût

Ces trois facteurs ont une influence majeure sur le Total Cost of Ownership (coût d’achat en amont, coût d’acquisition, coûts d’installation, coûts d’usage, coûts de management du fournisseur, coûts liés à la fin du cycle de vie.)

Des approches différentes par secteurs d’activité :

Les secteurs d’activité les plus attirés par les achats en Pays à bas coût sont le secteur de la Mécanique, Métallurgie et Industries manufacturières.
La Banque, Assurance et Conseil & Gestion présentent un désintérêt remarquable pour l’achat en pays à bas coûts. Leur activité reste en effet sur des marchés nationaux.

 

  •  La RSE : une tendance en diminution

Selon le baromètre, 45% des entreprises ont des objectifs de RSE pour 2015 soit 9 points de moins qu’en 2014.

Objectifs achats développement durable

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

Conséquence d’un effet de « mode », le Développement durable est une tendance qui tend à diminuer même si les acheteurs se doivent prendre en compte des critères RSE dans leurs choix.
Des approches différentes par secteurs d’activité :

Objectifs achats développement durable

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

Les secteurs de l’Immobilier, des Transports et de la Logistiques sont ceux qui ont le plus d’objectifs RSE. On constate en effet un « boom » de l’immobilier « vert » puisque l’ensemble des nouvelles constructions doit respecter des normes « éco-environnement ».
De la même manière, les Transports ont des objectifs d’achats RSE et se tournent vers des domaines éco-responsables (voiture électrique par exemple).

  • La réduction du nombre de fournisseurs

C’est une tendance extrêmement répandue dans le contexte actuel (50% des entreprises en 2015 contre 48 % en 2014). Elle permet de réduire les coûts en « donnant pus de business à un nombre limité de fournisseurs » (Source : AgileBuyer avec le groupement achats et supply chain de HEC)

Objectif réduction du nombre de fournisseurs

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

Des approches différentes par secteurs d’activité :
Réduction du nombre de fournisseurs en 2015

© http://www.agilebuyer.com/memo/presse/Enquete_AgileBuyer-HEC_Tendance_2015_150104_web.pdf

 

La réduction du nombre de fournisseurs reste un objectif secondaire dans l’Immobilier (25 %), contrairement aux secteurs de l’Industrie Manufacturière & Ingénierie (79 % et 71 %).
Dans la même tendance, une faible majorité des services Achats (56%) ont des objectifs en termes de délai de paiement fournisseurs. Seulement 1 acheteur sur 2 s’assure que le règlement est effectué à temps. Pourtant son rôle est de s’assurer que les fournisseurs sont payés en temps et en heure, un respect qui facilitera toujours les négociations à l’avenir.

 

4) Achats & Etat

Par définition, le SAE (Service des Achats de l’Etat) doit « s’assurer que les achats sont effectués dans les conditions économiquement les plus avantageuses, qu’ils respectent les objectifs de développement durable et de développement social, et qu’ils sont réalisés dans des conditions favorisant le plus large accès des PME à la commande publique ».
Ses missions :

  • Définir la stratégie des différents segments d'achat ;
  • Assurer l'animation de la fonction achat, au niveau interministériel ou inter-opérateurs ;
  • Mesurer la performance des actions.
    L’Etat continue de moderniser ses pratiques d’achats. Aujourd’hui le Service des Achats de l’Etat (SAE) met en œuvre les stratégies d’achats de l’Etat auprès des établissements publics étatiques.

Le SAE doit également contribuer à la diffusion de l’innovation.

Selon Jean-Baptiste Hy, directeur du Service des achats de l’État (SAE) : "Complémentaire des dispositifs classiques de soutien à l’innovation, l’orientation de l’achat public vers des produits et services innovants, y compris de recherche et développement, doit aider au développement des entreprises, et notamment des PME de croissance innovantes."

Selon Pascal Faure, directeur général de la Compétitivité, de l'Industrie et des Services (DGCIS) :
"(…) l'innovation occupe une place centrale puisqu'elle permet aux entreprises françaises de prendre une position stratégique dans la mondialisation."

 

 5) Parole(s) de Dirigeant

David James – Cofondateur de myLodgEvent.com
"J’ai la chance et l’opportunité d’être le Dirigeant associé d’une agence événementielle Lodge Attitude et le cofondateur d’une startup myLodgEvent.com, ce qui me permet d’avoir le recul sur le positionnement stratégique des Achats dans l’entreprise, qui sont de + en + nos interlocuteurs directs.
Il est clair que l’optimisation budgétaire n’est pas une obligation … mais c’est un « devoir », comme le dit très humblement un Dirigeant d’une grande entreprise Irlandaise ! En France, la marche est en route.
Les Services / Direction Achats, des grandes entreprises ou PME convergent vers cette voie. Faire toujours plus avec moins, tout en gardant un niveau de qualité nécessaire pour faire que l’événement soit une réussite.
A nous, partenaires de ces entreprises, de nous adapter, de comprendre et surtout d’anticiper sur une volonté forte : la désintermédiation entre le Clients et le Prestataire. Voilà pourquoi nous avons créé la 1ère Plateforme et Réseau b2b d’organisation d’événements myLodgEvent.com, véritable solution web pour aider l’entreprise à  imaginer, créer, organiser, piloter et analyser tous ses événements en France comme à l’International."

  

Sources :

http://www.challenges.fr/entreprise/20141224.CHA1851/les-nouvelles-priorites-d-achat-des-entreprises-pour-2015.html
http://www.lemoniteur.fr/article/le-service-des-achats-de-l-etat-prend-de-l-envergure-21840784

 
myLodgEvent - La stratégie Achats en entreprise : De nouvelles priorités pour 2015
4/5 en moyenne pour 1 avis

Partagez cet article :

 
 
 
Créez vous-même votre événement !
Plateforme d'organisation globale
Un chef de projet à vos côtés
Book à idées dynamique
Réseau de prestataires qualifiés
Suivi des devis
Inscriptions et invitations
Enquêtes de satisfaction
Statistiques et tableaux de bord
 
 
Je crée mon compte
 
 
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Ok En savoir plus